Commentaires récents

Hôtel du château

Gustinchen nous a invité à manger chez Monsieur Fernand à l’hôtel du château, une spécialité portugeaise: le cataplane de lotte et gambas.

C’est Fernand, le patron. Il est trop nerveux et toujours en guerre avec son ordinateur.

Et voici Carole, la chef qui nous a préparé ce plat délicieux.

On s’est régalé !

 

Conveniat

Encore deux photos de notre rencontre, qui  ont été prises par Claude Piscitelli et qui seront publiées prochainement dans la presse.

Conveniat 2011

En début de l’année j’ai eu une lettre d’invitation, pour une rencontre des anciens élèves de l’enseignement primaire  de Lamadelaine. J’avais très envie de les revoir, les copines, les copains, les instituteurs et institutrices de mon enfance. Ainsi nous nous sommes retrouvés ce samedi soir à la Béierhaascht à Bascharge pour faire la fête, nous amuser un peu et échanger nos souvenirs d’enfance.  On a partagé un bon moment ensemble et on s’est promis que notre prochaine rencontre se fera au plus tard dans deux ans et non pas dans dix-neuf ans 🙂

Elle est partie…

ma mère, très loin, là où on ne peut plus la joindre, ou presque plus….car hier il s’est passé quelque chose. Ma maman est atteinte de la maladie d’Alzheimer; on lui a posé la diagnose en 2005, à un moment de sa vie où elle était encore tout à fait autonome. Malheureusement la maladie a progressé rapidement, malgré les médicaments qu’elle prenait, pour ralentir le processus. Aujourd’hui elle est à un stade plus avancé, elle a des troubles de la parole grave et elle est totalement dépendante. Elle était toujours une femme dynamique, courageuse et entreprenante. Elle n’a jamais perdu son humour, bien que les conditions étaient parfois difficiles. Et cet humour elle l’a toujours; il suffit de lui sourire et elle répond par un sourire.

Hier je suis allée la voir, et ce n’était pas la grande forme pour moi. J’avais une mauvaise journée, comme cela arrive parfois dans la vie, et il suffit d’un petit incident, même insignifiant, qui peut vous bouleversé complètement. Ce petit incident insignifiant était assise à la réception de la maison de retraite et cracher son venin autour d’elle. Tout le monde la connait, c’est une religieuse peu aimable, qui n’a pas le sourire. Elle ne reflète d’aucune manière l’image que devra donner une réceptionniste. Par le simple ton de sa voix, elle m’a totalement déséquilibré et je suis partie voir ma mère avec les larmes aux yeux. Et ma maman a immédiatement repéré que quelque chose n’allait pas et m’a clairement demandé ce que j’avais. Elle a posé son doigt sur une larme et la voyant si inquiet, j’ai vite répondu: « rien, maman, tout va bien, c’est juste à cause des graminées que mes yeux piquent » et je lui souriais. Elle souriait à son tour et posait son doigt sur mon nez et m’expliquait dans ce langage déformé qui lui est propre, que cela venait du nez et ça a provoquait un tel fou rire chez moi, que tout chagrin s’est envolé instantanément.

Elle est toujours là ma maman 🙂

Messagerie de Larochette

Encore une jolie terrasse fleurie, pour le centre de Larochette, celle de Gusti, la patronne de la librairie. Vous y pouvez boire du cappuccino, du café ou des boissons fraîches en self service et prochainement il y aura aussi de bonnes glaces belges (Ijsboerke)

Refloraison de mon orchidée

Cela fait presque un an que j’ai coupé  mon orchidée au niveau du deuxième oeil, pour qu’elle refasse une branche florale et puisse refleurir et  la patience s’est avérée payante :

 

Le chef du canapé

En fait il s’agit-là d’un testeur professionnel de canapé: Il faut vérifier  si le sofa est confortable, la douceur du tissu, l’accessibilité au meuble, etc

Les canards

Il y a beaucoup de trafic sur l’Ernz Blanche ces temps-ci:

Gustinchen

est très gentille , je dirai même super gentille et elle aime faire les surprises 🙂 Elle nous a envoyé cette superbe coupe de fleur, pour notre 13ème anniversaire de mariage ( les noces de muguet ). Merci  Gustinchen :-))

Un Espresso s.v.p.

et voici la deuxième toile peinte sur commande et vendue ce matin:

et prochainement j’attaquerai les piments pour Christiane